Riz bio d'Inde du Nord

0 0 Like

Content: 

L’air chaud et humide au-dessus des rizières embaume d’un parfum intense aux notes florales, épicées et légèrement terreuses. C'est l'arôme typique du Basmati, qui émane des plants de riz récemment piqués. Les contreforts de l'Himalaya s'étendent derrière les vastes champs verdoyants. Nous sommes dans un petit village près de la ville de Betalghat, à environ 350 km au nord de Delhi.

Au pied de l'Himalaya, où les eaux riches en minéraux des rivières de montagne font du sol l'un des plus fertiles du pays, les petits agriculteurs cultivent le riz depuis des générations. Même si la plupart d'entre eux possèdent moins d'un hectare, ils sont toujours fiers de ce lopin de terre. Ils travaillent leurs champs la plupart du temps à la main.

«Le but est d’assurer un approvisionnement de riz biologique sain sur le long terme.»

Le village est niché dans l'une des cinq régions (Bethalgad, Ramnagar, Kotabagh, Bahraich, Bhinga) avec lesquelles notre partenaire, Reismühle Brunnen, coopère dans un projet ambitieux, dont l'objectif est d’assurer un approvisionnement en riz biologique sain à long terme et d'améliorer les conditions de vie des petits paysans ainsi que de préserver les structures d'origine.

Kadam Singh est l'interlocuteur le plus important des cultivateurs locaux. Ingénieur agronome de formation, il les conseille sur tous les aspects du compostage, de la santé des végétaux et de la gestion de l'eau. Plein d'enthousiasme et d'énergie, il explique par exemple le fonctionnement des légumineuses et leur importance pour la fertilité des sols.

«La plupart du temps, le travail est effectué en commun et basé sur l’entraide.»

Alors que le labour et le travail du sol sont l'affaire des hommes, les femmes sont responsables de la plantation et du désherbage. Un jour, c'est le tour de son propre champ, le lendemain, c'est celui de son voisin. Les femmes, vêtues de leurs saris colorés, se déplacent gracieusement entre les rangées de plantes. D'une grande habileté, elles enlèvent les graminées qui, à nos yeux, se distinguent difficilement des plantes de riz et les ramassent en bottes pour les utiliser comme aliments pour animaux par la suite.

Un plant de riz a besoin d'environ 150 jours entre le moment de sa plantation et sa récolte qui débute mi-/fin octobre. Les plants sont coupés, séchés puis battus. Le riz ainsi obtenu est ensuite envoyé au moulin pour être transformé.

«Le rayonnement du projet est considérable.»

Outre la conversion à l'agriculture biologique, la coopération avec le commerce équitable est un aspect important dans l'amélioration des conditions de vie des cultivateurs. En plus de la prime biologique, ils reçoivent une prime Fairtrade sur le montant de leur récolte. Cela profitera à l'ensemble de la coopérative et sera utilisé pour des investissements agricoles ou des projets communautaires dans les différents villages. Accumulés, ces nombreux petits changements représentent alors un véritable bienfait pour les populations.

Riz bio d’Inde du Nord Basmati blanc


Riz bio d’Inde du Nord long grain blanc

DURABILITÉ

Classement durable du riz

Bio
Commerce équitable ou bio
Commerce équitable
Agriculture durable
Agriculture durable
Agriculture durable
GOOD
BETTER
BEST
Standard légal

Berühren Sie diese Grafik, um die Ansicht zu vergrößern.

MATÉRIEL DE COMMUNICATION POUR VOTRE CARTE DES METS

Toolbox

Dans la toobox, vous trouverez des documents médiatiques autour du produit que vous pouvez utiliser librement pour étoffer votre communication. Il s’agit d’images, de textes, de modèles et de vidéos. Une inscription unique est nécessaire afin de libérer, dès le jour ouvrable suivant, l’accès aux contenus.

Riz bio d’Inde du Nord Basmati blanc 5kg

Riz bio d’Inde du Nord long grain blanc 5kg