Pintade fermière de Bourgogne

0 0 Like

Content: 

Nous sommes au cœur de la Bourgogne. Les prairies verdoyantes sont encerclées de haies. À Saint-Martin-de-Salencey, Thierry et Mélina élèvent des pintades fermières Label Rouge. La ferme abrite également 80 vaches allaitantes charolaises et autant de veaux.

Casquette vissée sur la tête pour se protéger de la pluie, Thierry tourne la manivelle pour ouvrir les trappes: son rituel matinal. Un court instant de calme, puis vient la tempête, un flot de pintades qui se déverse vers le champ dans un joyeux vacarme. En quelques secondes les 5'200 volatiles sont tous dehors.

«Souvent, des voitures s’arrêtent sur le bas-côté pour admirer le spectacle.»

«Je me rends tout de suite compte si tout va bien à la manière dont nos pintades s’élancent hors du poulailler. C’est donc très important de bien les observer à ce moment-là.», nous explique Thierry sans lâcher le troupeau du regard. La pluie ne leur fait pas peur. Les volatiles partent à l’assaut du parcours herbeux assez vaste pour offrir 2 m2 par pintade et où les volailles se délectent de son herbe en plus des granulés, composés à minima de 75% de céréales (blé et maïs essentiellement), qu’elles reçoivent aux mangeoires dans les trois grands poulaillers. Elles ne regagnent le poulailler qu’au coucher du soleil. Elles peuvent se reposer sur les litières garnies de paille, la nuit aussi et sans lumière artificielle.

«Nous respectons le rythme naturel des animaux», explique Thierry.

Lorsque Mélina et Thierry reçoivent leurs oisillons, ceux-ci n’ont que quelques heures. Les poulaillers sont chauffés à 30° car les poussins ne pèsent que 36 grammes. Le plus grand soin est alors de rigueur. Les jeunes pintades passent les 42 premiers jours de leur vie (au maximum 56 jours) dans les bâtiments chauffés avant de pouvoir fouler le sol de la prairie. Leur croissance est lente. Selon les directives du Label Rouge, la durée minimum d’élevage est de 94 jours. Les pintades ont alors atteint un poids d’environ 2,2 kilos. Le transport vers l’abattoir se fait de nuit. Elles sont embarquées par petits groupes dans des caisses ouvertes. La croissance lente des pintades qui explorent leur environnement en toute liberté produit une viande de meilleure qualité. Une philosophie d’élevage qui convient bien à Thierry.

«Je produis comme je pense: la qualité passe avant la quantité.»

Fils d’agriculteur, il s’est d’abord essayé au métier de boulanger. Il est cependant retourné à ses racines, l’agriculture et l’élevage. Ses deux frères aînés en ont fait de même. Ils s’entendent tous les trois très bien, s’entraident et font des investissements en commun. Thierry le concède, il a le plus grand mal à s’éloigner de sa ferme, même pour une courte période. Il fera peut-être une exception cet été pour son épouse Mélina.

Elle rêve de vacances à l’étranger et essaye de le convaincre de passer quelques jours à la plage. De toute façon, il faudra atteindre la fin d’un cycle d’élevage. Une vie d’agriculteur.

DURABILITÉ

Classement durable du poulet

alimentation bio
plus de place dans le poulailler (< 25 kg/m2)
plus de place dans le poulailler (< 20 kg/m2)
parcours enherbé
parcours enherbé
parcours enherbé structuré
engraissement > 55 jours
engraissement > 55 jours
engraissement > 62 jours
GOOD
BETTER
BEST
Standard légal

Berühren Sie diese Grafik, um die Ansicht zu vergrößern.

MATÉRIEL DE COMMUNICATION POUR VOTRE CARTE DES METS

Toolbox

Dans la toobox, vous trouverez des documents médiatiques autour du produit que vous pouvez utiliser librement pour étoffer votre communication. Il s’agit d’images, de textes, de modèles et de vidéos. Une inscription unique est nécessaire afin de libérer, dès le jour ouvrable suivant, l’accès aux contenus.

Pintade fermière de Bourgogne

Poitrine suprême de pintade fermière de Bourgogne

Cuisse de pintade fermière de Bourgogne