Lait entier et yogourt bio suisse

0 0 Like

Content: 

Par un bel après-midi d’hiver particulièrement doux, nous avons parcouru le magnifique itinéraire qui mène à Luegmatt dans la commune de Hergiswil am Napf. Nous traversons des collines enrobées de brume, des prairies verdoyantes et des forêts denses. La ferme de Christoph Kunz, qui fournit son lait à la société Neuen Napfmilch AG, est uniquement accessible par une route naturelle longeant un petit ruisseau. Le chemin de randonnée du lait et du fromage passe aussi par là.


De loin, tout semble idyllique et tranquille.


Nous nous rapprochons de la ferme. Les étincelles d’un chalumeau à souder éclairent le garage, le gardien de la ferme nous accueille avec des aboiements stridents, le moteur du tracteur ronronne. Christoph nous salue cordialement et nous invite à prendre un café dans son salon. Il nous parle de sa ferme. Il en a repris les rênes des mains de ses parents en 2009. En 2013, il a décidé de se consacrer à la production bio. Il élève deux races de vaches laitières: la grosse Simmental tachetée et la petite Jersey. En tout, il possède 23 bêtes. Les Jersey paissent volontiers dans les pâturages escarpés autour de la ferme. Leur petite taille est parfaitement adaptée à ce genre de terrain. La quantité de lait qu’elles produisent n’est pas très élevée, mais cependant très riche. Tous les deux jours, l’ensemble des vaches sont dehors, même en hiver.


«Elles adorent la neige », affirme Christoph Kunz, «elles en sont même folles de joie.»


Le soleil se couche lorsque nous quittons la ferme. Les décorations de Noël illuminent la cour et créent une agréable atmosphère romantique.


Dans la vallée perdue du fleuve Enziwigger au pied du Napf, se trouve, à 2 km après le village de Hergiswil, la société Neue Napfmilch AG, qui fait partie des fermes du petit hameau d’Opfersei. Nous arrivons à l’aube. Une douce brume enrobe la nature, une fine couche de givre, évoquant le sucre en poudre, recouvre le sol. Aujourd’hui, il fait très froid. De faibles rayons de soleil déchirent la nappe nébuleuse par ci et par là. Monsieur Erni, le Directeur, nous accueille chaleureusement.


Peu de temps après, un tracteur tirant une citerne pleine de lait s’approche. Tous les deux jours, le fermier livre le lait de ses collègues, y compris celui de Christoph Kunz, un des 40 à 50 fournisseurs de lait à la Neue Napfmilch AG. Le lait se déverse directement dans l’exploitation à travers un tuyau flexible. La société Neue Napfmilch AG est installée dans des nouveaux locaux qui ont été aménagés dans l’ancienne fromagerie. Un chien passe par là en aboyant. Un petit ruisseau s’écoule lentement entre la ferme et l’ancienne fromagerie. L’image parfaite d’un paysage campagnard idyllique s’offre à nos yeux.


A l’intérieur de la nouvelle exploitation, tout est stérile et doit aussi le rester. Nous enfilons des vêtements de protection. Les semelles des chaussures sont désinfectées. Nous entrons enfin dans la zone stérile. C’est une pièce de dimension moyenne où le lait est pasteurisé dans des silos. Le processus dure uniquement 30 secondes. Une collaboratrice va et vient, elle hisse les cuvettes de lait, les vide et les lave avec un nettoyeur à haute pression. De temps en temps, de la vapeur se forme. La pièce est humide et bruyante. On n’entend même pas sa propre voix. L’équipement technique aux mille boutons et leviers nous impressionne. Ici rien n’est laissé au hasard. Tout est minutieusement contrôlé, noté et enregistré.


Chaque geste est précis. Ici chacun sait ce qui est à faire.


A côté de la pièce où a lieu la pasteurisation sont entreposés divers sacs contenant du lait en poudre, du lait maigre en poudre, des protéines de lait et du lactose: ingrédients indispensables à la production du lait et du yogourt. La pièce, où l’installation de mise en bouteille se trouve, est petite et exiguë. Le remplissage et l’étiquetage des bouteilles PET ne nécessite qu’une surface de quelques mètres carrés. Une opératrice commande l’installation. Nous visitons une autre pièce destinée à la production du yogourt. On y trouve des cuvettes et des récipients hauts et larges. La couleur qui domine ici est le blanc. Tout est blanc, les murs, le lait, le yogourt, même les vêtements des collaborateurs. Seuls les silos en inox sont gris.


C’est ici que le lait bio, riche en acide gras oméga 3 et qui provient du Napf, est traité. 


Le lait entier et les yogourts suisse ne contiennent aucune substance artificielle. Résultat: ils produisent des produits garantis naturels à la saveur fraîche.


DURABILITÉ

Classement durable de la vache laitière

Reconversion complète de l’exploitation
Alimentation bio
Alimentation bio
Mise à l’herbage ou parcours extérieur en hiver
Mise à l’herbage ou parcours extérieur en hiver
Mise à l’herbage ou parcours extérieur en hiver
Mise à l’herbage en été
Mise à l’herbage en été
Mise à l’herbage en été
Aire de repos douillette
Aire de repos douillette
Aire de repos douillette
GOOD
BETTER
BEST
Standard légal

Berühren Sie diese Grafik, um die Ansicht zu vergrößern.

MATÉRIEL DE COMMUNICATION POUR VOTRE CARTE DES METS

Toolbox

Dans la toobox, vous trouverez des documents médiatiques autour du produit que vous pouvez utiliser librement pour étoffer votre communication. Il s’agit d’images, de textes, de modèles et de vidéos. Une inscription unique est nécessaire afin de libérer, dès le jour ouvrable suivant, l’accès aux contenus.

Yogourts bio suisses, assortis (Fraise, Framboise, Moka, Abricot, Vanille) 10 x 125 g

Lait entier bio suisse 3,9 % pasteurisé