Fromages bio de brebis et de chèvre du Prättigau

0 0 Like

Content: 

Nous longeons le lac de Walenstadt, passons par Bad Ragaz et arrivons un quart d’heure plus tard au village de Schiers. Niché dans le Prättigau à 650 mètres d’altitude, il est entouré de flancs verdoyants et d’imposantes formations rocheuses.

«Fabriquer des denrées alimentaires en toute bonne conscience.»

Nous arrivons à la ferme Palottis juste à temps pour la traite des brebis. En 2012, Simone Broder et Roger Schneider ont repris l’ancienne école de paysannes, déjà reconvertie en bio en 1996. Le couple élève des brebis et des vaches laitières ainsi que des poules, et cultive des céréales.

«Le meneur du troupeau, c’est moi.»

Les brebis sont la grande passion de Simone. «J'ai commencé avec trois bêtes et maintenant il y en a 88 au total.», nous dit-elle les yeux pétillants. Nous restons fascinés à la vue des deux chiens, Panjo et Zora, dirigeant le troupeau. «Ils ont ça dans le sang.», dit Simone, «Les moutons sont des animaux très sociaux.»

Dans l’après-midi, nous visitons la famille Pfanner à Grüsch, à 1050 m d’altitude, à environ dix minutes de Schiers. Les chèvres sont déjà traites et trépignent d’impatience pour regagner le pâturage. En raison de la présence de loups, les bêtes passent la nuit dans l’étable. Le domaine des Pfanner, abrite des endroits ombragés, de sorte que les animaux peuvent rester dehors par cette chaude journée de juillet. Tels des bambins, au son de la cloche à la sortie des cours, les chèvres partent à l’assaut des prairies, sous le commandement de Marco et de la jeune et énergique chienne, Bimba.

«Les chèvres raffolent des fleurs du jardin du voisin.»

Le jeune couple Marco et Andrea Pfanner, 32 et 31 ans, et leurs deux enfants, ont commencé une nouvelle vie ici. «Entièrement bio et sans silo», compte beaucoup aux yeux de Marco. Cependant, l’élevage de petits animaux ne suffit pas pour en vivre. Il travaille comme garde forestier et Andrea de nuit dans la maison de retraite de Schiers.

Nous allons à Pragg-Jenaz, où Marco livre le lait de chèvre. En 2016, les agriculteurs biologiques du Prättigau ont réalisé un rêve en créant la nouvelle fromagerie coopérative biologique. Markus Racine, fromager corps et âme depuis 18 ans, vient à notre rencontre. Tandis qu’il fabrique des produits qu’il aime lui aussi, Jann Walder s’occupe de la gestion administrative.

«J’ai fabriqué mon premier chèvre en 1985 sur l’Alp Danis.»

Désormais, Markus peut même partir en vacances, ce qu’il n’avait jamais fait pendant des années. Jann nous montre la «chambre au trésor» où les fromages sont affinés et soignés. La fromagerie emploie des agricultrices de la région pour la préparation des commandes et l’emballage. L’entreprise traite environ 1’000 litres par jour. 10 agriculteurs livrent du lait biologique de brebis et de chèvre. Le résultat est le «Weissschimmeli» traditionnel (à croute fleurie) , mais aussi d’autres variétés, comme le «Mutschli».

Notre chèvre biologique a six mois et le brebis huit mois. Le chèvre est un fromage à la saveur des herbes de montagne, à la fois moelleux et corsé. Le brebis est agréablement crémeux et corsé aux notes douces d’amandes légèrement sucrées.

Fromage de chèvre bio du Prättigau, 1/4 de meule env. 750 g


Fromage de brebis bio du Prättigau, 1/4 de meule env. 750 g

DURABILITÉ

MATÉRIEL DE COMMUNICATION POUR VOTRE CARTE DES METS

Toolbox

Dans la toobox, vous trouverez des documents médiatiques autour du produit que vous pouvez utiliser librement pour étoffer votre communication. Il s’agit d’images, de textes, de modèles et de vidéos. Une inscription unique est nécessaire afin de libérer, dès le jour ouvrable suivant, l’accès aux contenus.

Fromage de chèvre bio du Prättigau, 1/4 de meule env. 750 g

Fromage de brebis bio du Prättigau, 1/4 de meule env. 750 g